Historique de l'association

 

 

Avril 2006, suite à deux réunions publiques organisées par Marie-Madeleine Braud à Saverne pour partager l'expérience d'ECO-QUARTIER Strasbourg, une dizaine de personnes continuent de se rencontrer pour réfléchir ensemble à une autre manière de concevoir l'habitat. Deux architectes du Parc naturel régional des Vosges du Nord accompagnent le groupe naissant pendant deux réunions, en proposant notamment des grilles de lecture des besoins, puis assurent une journée de formation sur les enjeux de l'urbanisme durable en milieu rural.

 

 

 

 

Rémi Florian ayant déjà réservé pour sa résidence familiale et pour les locaux du bureau d'études BIO-ESPACE un terrain dans la zone d'aménagement concerté (ZAC) du lieu-dit "Fontaine Saubach", celui-ci est rapidement pressenti pour devenir le site d'implantation d'un projet en autopromotion à Saverne. Il se situe sur les hauteurs et en périphérie de la ZAC. Les premiers contacts avec la Ville et la SAREST ont lieu en juillet et octobre 2006.

 

 

 

 

 

Pour que les choix à venir des membres du groupe convergent au mieux, il est apparu nécessaire de les fonder sur des valeurs partagées. Un véritable travail maïeutique a lieu pendant un an et débouche sur la rédaction d'une charte cosignée le 28 juin 2007. Le groupe des constructeurs s'est stabilisé alors au nombre de 5 (3 couples dont 2 avec de jeunes enfants, une personne célibataire et le bureau d'études), tandis que le nombre des membres de l'association s'élève à 12.

 

En juin, l'aménageur confirme le principe de la réservation du terrain. BIO-ESPACE assure en septembre une soirée de formation aux grands principes de la construction biologique aisni qu'une journée sur le site au mois d'octobre afin de réaliser une pré-analyse biotique et de permettre aux futurs habitants de faire connaissance avec le lieu.

 

L'année 2008 est marquée par le renouvellement de l'équipe municipale suite aux élections. Celle-ci revoit le projet ZAC ainsi que l'écriture du futur plan local d'urbanisme (PLU). L'effort du groupe se centre sur la mutualisation d'espaces intermédiaires. En février sort le 1er article de presse dans les DNA présentant le projet. En décembre, l'aménageur confirme l'intégration du terrain dans la première tranche de viabilisation.

 

 

 

 

En 2009, QES adhère à l'association ECO-QUARTIER Strasbourg au CA de laquelle le groupe est repésenté. Une réunion publique est organisée le 19 mars en vue de renforcer le groupe des constructeurs, 2 lots restant à pourvoir. Le "recrutement" est difficile. L'enjeu de la densification de l'habitat est mal perçu dans ce milieu rural et le passage à un mode de vie davantage ouvert sur le collectif est peu évident.

 

A notre demande, des réunions tripartites QES-Ville-SAREST ont lieu, la première le 28 mai 2009. L'échéance de l'adoption du PLU étant repoussée de 6 mois, nos partenaires se disent prêts à anticiper sur la réalisation de la ZAC en permettant le raccordement au réseau existant rue du Luxembourg.

 

Les statuts de l'association Quartier EcoSolidaire sont déposés à Saverne. Nous participons aux actions de sensibilisation du grand public aux enjeux de l'habitat durable organisées par la Ville, en particulier au 1er Stammtisch des Brasseurs d'idées. Le partenariat avec ECO-QUARTIER Strasbourg se renforce également: conférences sur Les outils de communication et de décision en groupe et sur les grands principes de la Biologie de l'Habitat et les champs électromagnétiques.

 

En février 2010, la SAREST nous fait part de la trop grande incertitude juridique liée à une réalisation anticipée sur le déroulement de l'aménagement de la zone. Cependant, alors que nous faisons le deuil de ce terrain, elle fait volte-face. Le groupe des constructeurs adopte le nom "Fontaine aux Abeilles" (FAA). Il se pose ainsi comme la première réalisation sous l'égide de l'association QES et s'inscrit dans une démarche d'éveil de la conscience écologique sur le site "Fontaine Saubach", avec une référence à la fonction sentinelle des abeilles.

 

 

 

 

Du côté de la SAREST, les changement de personnels en charge du dossier ZAC et à la direction de l'agence retardent l'offre de vente promise depuis avril 2010. Le groupe FAA travaille avec BIO-ESPACE à des orientations architecturales permettant de diminuer les coûts, ainsi qu'à une stratégie pour gérer au mieux les masques solaires potentiels induits par un remaniement parcellaire qui accole 2 parcelles au Sud du terrain.

 

Des liens avec d'autres groupes de projet commencent à se tisser via l'Atelier Juridique Permanent mis en place par ECO-QUARTIER Strasbourg, le chantier participatif d'Ecolline à Saint-Dié-des-Vosges et les Rencontres Nationales de l'Habitat Participatif à Strasbourg en novembre 2010.

 

 

 

 

Des conférences continuent d'être assurées: lycée de Wissembourg en avril, café-bavard du Parc des Vosges du Nord à Lembach en septembre, Forum 3E à Otterswiller en octobre. L'association est représentée à l'Atelier urbain organisé par la Ville de Saverne en novembre 2010.

 

 

 

 

Le 16 février 2011, lors d'un réunion tripartite à la mairie de Saverne, le principe est acquis d'une reconfiguration du parcellaire par l'acquisition d'une bande supplémentaire de terrain de 3 mètres de profondeur, ce qui assure une exposition solaire optimale. L'avant-projet simplifié (APS) est validé comme conforme au PLU.

 

 

 

 

 



27/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour